FAQ concours Sciences Po et IEP

Les questions les plus courantes

Il existe 10 IEP en France. 7 sont réunis autour du concours commun des IEP, qui se déroule durant les vacances d’avril, autour de 3 épreuves (histoire, questions contemporaines, langue). L’IEP de Grenoble a un concours écrit à part en avril portant sur un ouvrage et une épreuve de langue. Paris et Bordeaux ont un concours chacun basé sur le dossier + un oral d’amission. Ce qui ne signifie par qu’intégrer Paris ou Bordeaux soit plus facile, puisque Paris comptera plus de 10.000 à 12.000 prétendants pour moins de 1000 places. Et le concours commun 1170 places pour 10500 candidats.

La prépa débute aux vacances de Toussaint en terminale, et en septembre pour les bac+1. Mais les étudiants reçoivent du travail et des ressources pédagogiques dès le début de l’été. Les concours nécessitent une préparation sur le long terme, tout au l’on de l’année, avec un travail personnel avoisinnant les 12h hebdomadaires.

Parce que c’est une grande école, offrant des débouchés et des carrières aussi variées qu’intéressants. Parce que j’y étudie des matières qui me plaisent. Parce que la 3e année est à l’étranger. Parce que ma spécialisation, je ne la ferai qu’en master, soit en 4e année. Ce qui me laisse le temps de mieux savoir ce que je souhaite faire plus tard. C’est LA particularité de cette grande école. Parce que ses différents masters et ses différents partenariats avec d’autres grandes écoles m’offrent un choix très large.

L’avancée des concours rend la préparation de plus en plus difficile. Commencer dès la première n’est pas indispensable, mais constituera à coup sûr un plus pour vous. Cela vous permettra de mieux cibler votre choix d’orientation, de renforcer votre niveau au lycée, et d’échelonner votre préparation sur deux ans.

C’est une grande école en 5 ans. Les deux premières années, tronc commun essentiellement basé sur les sciences humaines : histoire, culture générale, éco, socio, droit, histoire des idées politiques, langues…La 3e année se déroule à l’étranger. La spécialisation  se fait en master 1 puis en master 2. Chaque IEP comptant généralement plus de 20 masters différents, portant sur : la préparation aux concours administratifs (ENA) ou la magistrature (ENM), le journalisme, les métiers de la communications, les relations internationales et la diplomatie, la recherche et l’enseignement, la finance, le marketing, le management des entreprises… 

Le succès des concours Sciences Po Paris et des IEP (Instituts d’études politiques) de province (concours commun IEPSciences PoIEP Grenoble et IEP Bordeaux) s’explique avant tout par les débouchés qu’offrent ces écoles. En effet, la principale force des IEP, c’est qu’ils vous ouvrent à peu près toutes les portes, hormis les métiers de l’ingénierie et les métiers de la santé. Autant de parcours que d’étudiants dans ces instituts aux multiples débouchés. Toutefois, quelques grands domaines d’orientations se dessinent.

Hauts fonctionnaires: l’origine de la création des IEP

Sciences Po Paris et les IEP de province ont été créés à l’origine pour former les cadres de l’administration française. Les fondateurs de l’École libre des sciences politiques, ancêtre de Sciences Po Paris (Émile Boutmy, Ernest Renan) avaient pour objectif en créant l’école de former « les élites de la nation ». Encore aujourd’hui, les IEP demeurent la voie royale si l’on souhaite devenir haut fonctionnaire. Bien que la section « Service public » des IEP compte moins d’élèves qu’avant, elle représente encore quasiment un quart des effectifs moyens. Les concours de la fonction publique – d’Etat, territoriale ou hospitalière – nécessitent une formation juridique de qualité, ainsi que de bonnes bases en culture générale. Les IEP semblent donc les mieux armés. Globalement, les IEP ouvrent aux métiers du droit. De nombreux élèves deviennent avocats par exemple. Si Sciences Po Paris truste l’essentiel des places du concours de l’ENA, certains IEP de province, comme AixStrasbourg, et Rennes, disposent de prépas reconnues, qui enregistrent de très jolis résultats pour les autres concours de catégorie A de la fonction publique

Finance, contrôle de gestion, audit, marketing, RH, management…

Progressivement, les IEP acquièrent des similitudes avec les business schools. Ils multiplient les masters à vocation économique, ainsi que des partenariats avec les grandes écoles de commerce françaises. De plus en plus d’élèves choisissent donc de s’orienter vers des métiers dans les domaines de l’audit, du marketing, du management, de la stratégie, de la finance ou encore des ressources humaines. L’IEP de Lyon dispose notamment d’un partenariat avec l’EM (Ecole de management) de Lyon. Grenoble en a fait de même avec Grenoble EM. Et Aix a signé un partenariat avec la SKEMA.

Métiers Journalisme et de la communication: Sciences Po reste la voie royale

De nombreux élèves qui passent les concours sont attirés par les métiers du journalisme et de la communication. Ces secteurs connaissent de profondes évolutions actuellement, dans une société caractérisée par la convergence de médias omniprésents. Les IEP vous apprennent à informer et à communiquer. Reconnue par les recruteurs, cette branche connaît un succès croissant au sein des IEP. L’IEP de Lille est aujourd’hui le plus prisé au concours commun des IEP, et cela s’explique en partie par son partenariat avec l’ESJ (Ecole Supérieure de Journalisme) de Lille.

Métiers de la recherche et de l’enseignement

Bien évidemment, Sciences Po est un lieu privilégié pour étudier… la science politique en particulier, les sciences sociales en général. Les étudiants qui choisissent ces spécialisations se destinent généralement aux métiers de l’enseignement et de la recherche.

Les Relations internationales

Enfin, les IEP vous ouvrent aux métiers de la diplomatie. L’étude des relations internationales, les affaires européennes ou culturelles y occupent une place de choix. Toutefois, si c’est votre souhait, disposer d’un excellent niveau en langue, si possible dans une langue rare, constituera un atout indéniable.

OUI. C’est même obligatoire dans la plupart des cas. A vous de choisir dans quel pays vous souhaitez aller, en stage ou à l’université.

En toute transparence, nous vous dirons que notre taux de réussite aux concours Sciences Po (Sciences Po Paris, concours commun des IEP, IEP Grenoble) a varié entre 45 et 65% selon les années. Notre objectif est de multiplier par quatre les chances de réussite de nos élèves, puisque le taux de réussite national avoisine les 10-12%. A titre d’exemple, le concours commun des IEP sélectionne 1170 candidats sur un total de 10500.
Cela dit, nous conseillons aux familles de ne pas accorder trop d’importance aux taux annoncés par les différentes prépas. Parce qu’ils sont difficilement vérifiables. Parce que leur sélection des élèves, variable, fausse le résultat. Parce que, la consultation des résultats nécessitant d’avoir les identifiants et les mots de passe de chaque élève ; nous ne sommes pas certains que toutes les prépas font l’effort de contacter tous leurs élèves pour savoir combien d’entre eux intègrent un IEP…

Elle est en partenariat avec la fac de droit ou la fac d’éco d’Aix-Marseille Université. L’élève passe la moitié de la semaine à la fac, et l’autre moitié en prépa. Soit une douzaine d’heures de cours hebdomadaire de chaque côté. Ainsi, il dispose d’un emploi du temps équilibré (24h de cours et concours blancs par semaine) lui permettant de réviser à côté. Il a suffisamment de temps et d’heures de prépa pour réussir les concours. Les cours de prépa remplacent donc une partie du programme de licence. Les notes obtenues en prépa sont communiquées à l’université pour le calcul de l’obtention de la première année. L’objectif étant de ne pas perdre une année scolaire. Les élèves en prépa bac+1 préparent le concours commun des IEP, le concours de Grenoble, le concours d’entrée à l’IEP d’Aix en 2e année, et le concours d’entrée à l’IEP de Lyon en 2e année. Vous trouverez tous les détails ici : https://ambition-reussite.fr/prepa-sciencespo/bac-plus-1-a-aix-provence/

Il s’agit d’une double inscription. A la fac via parcoursup, à la prépa via un dossier à compléter ou à télécharger sur notre site ambition-reussite.fr.  N’hésitez pas par mail à contacter le directeur si vous souhaitez plus de précisions à ce sujet : panichi.benjamin@gmail.com. Vous trouverez déjà la plupart des infos sur ce lien : https://ambition-reussite.fr/prepa-sciencespo/bac-plus-1-a-aix-provence.

Nous vérifions si l’élève sait écrire en français, ce qui est de plus en plus rare. Nous accordons une attention particulière à la lecture du dossier aux notes obtenues en première dans les matières littéraires (français, histoire…) et surtout dans la langue choisie pour présenter le concours.

Si Paris est devant les autres, il est difficile de dégager une hiérarchie entre les IEP de province. Chacun dispose de spécificités, de points forts. Mais ils sont globalement structurés de la même manière, et offrent des débouchés similaires. Pour les recruteurs, peu importe que vous soyez diplômés de l’IEP de Bordeaux, Lyon ou Paris, ce qui compte à leurs yeux (et à ceux de vos collègues de travail), c’est que vous ayez fait Sciences Po. Et c’est ce que l’on dira de vous.
Voici leurs points forts, pour vous aider à choisir.
• IEP Aix : prep’ENA, prépa ENM, partenariat avec la SKEMA, Kedge, l’IAE et Audencia
• IEP Bordeaux : prépa ENM (Ecole Nationale de la Magistrature), filières intégrées
• IEP Grenoble : recherche en science politique, partenariat avec Grenoble EM
• IEP Lille : filière intégrée, partenariat avec l’ISJ (Institut Supérieur du Journalisme) de Lille
• IEP de Lyon : des diplômes d’établissement (10h de cours en plus par semaine, notamment dans la langue du pays pour lequel vous faites votre DE. Anglais, Chinois, arabe…), un partenariat avec l’EM Lyon
• IEP de Rennes : prep’ENA
• IEP de Strasbourg : prep’ENA, formations en rapport avec les institutions et les relations européennes
• IEP de Toulouse : double diplôme avec Toulouse Business School et avec l’université de Bologne.
• IEP de St Germain : ce dernier est tout jeune. Il bénéficie de son implantation en Île de France et de son adossement aux universités de Versailles-Saint-Quentin et Cergy-Pontoise. Difficile de dégager des points forts pour l’instant.
Classement des IEP du concours commun
On peut toutefois se référer au dernier concours commun, et voir quels IEP apparaissaient le plus dans les premiers choix des élèves.
1. Sciences Po Lille
2. Sciences Po Lyon
3. Sciences Po Rennes
4. Sciences Po Aix
5. Sciences Po Strasbourg
6. Sciences Po St Germain
7. Sciences Po Toulouse
Statistiquement, on s’aperçoit que le critère géographique (proximité du foyer familial) est souvent déterminant dans vos choix. Scolairement, stratégiquement, ça a pourtant peu de sens. Regardez plutôt, en fonction de votre projet professionnel, quels sont les points forts et les masters dont dispose chaque IEP. Par ailleurs, il faut également prendre en considération le nombre de places de chaque IEP. St Germain et Rennes ouvrent moins de places que les autres, il est donc logique qu’ils soient complets plus tôt. 

Soit concentrée pendant les vacances sous forme de stages intensifs (9 jours Toussaint, 4 jours Noel, 9 jours février). Soit répartis entre vacances et samedis après midi, en remplaçant les 4 jours de Noel par 8 samedis après midi. Entre les semaines de stage intensif, du travail est demandé régulièrement aux élèves. Le suivi est tout au long de l’année. Et chaque élève dispose d’un parrain, un ancien élève de la prépa ayant réussi les concours.

Sur 20 demi journées de 4h, de novembre à mai. Soit le mercredi après midi soit le samedi matin. Au choix à Aix-en-Provence, Avignon, Mâcon ou Marseille.

Prépa en 1ere : à partir du 1er mars et jusqu’à ce que nous soyons complets (généralement début septembre)
Prépa en Terminale : à partir du 1er mars. 90% des candidats sont inscrits avant le 30 juin. Car nous donnons du travail et des ressources pédagogiques aux élèves dès début juillet pour préparer la session de prépa de Toussaint.

Prépa en bac+1 : Du 25 janvier au 8 avril sur ambition-reussite.fr. Et en parallèle sur parcoursup à l’université de droit ou l’université d’éco gestion d’Aix-Marseille Université, au choix, sur le site d’Aix-en-Provence.

Pas forcément. Pour la plupart des débouchés, Sciences Po suffit. Mais il est possible, notamment à travers des doubles diplomes, notamment avec les écoles de commerce, de doubler Sciences Po par une autre formation complémentaire, en profitant des partenariats dont disposent les IEP avec des écoles de commerce

Officiellement, les IEP ne recommandent aucune spécialité. Pour autant, pour des questions de cohérence du dossier, et de plaisir, il est généralement plus facile pour des élèves de choisir parmi les spé suivantes : HGGSP, AMC (anglais du monde contemporain), SES, ou HLP. Mais le choix des spécialités doit se faire également en fonction des plans B ou C d’orientation des élèves. Par exemple, les concours des IEP ne nécessitent pas de garder les maths. Mais il est possible que votre plan B le demande. Ne pas oublier de prendre des spécialités dans lesquelles vous vous ferez plaisir. Ce sezra le meilleur moyen d’être cohérent.

Ca peut constituer une cohérence du dossier et un plaisir pour vous. Mais n’oubliez pas que le concours va vous demander en terminale pas mal de temps et d’énergie.

Paris et Bordeaux ne peuvent se passer qu’en terminale. Les 7 IEP du concours commun peuvent se passer l’année du bac et l’année qui suit l’obtention du bac. Autrement dit, si vous ne le passez pas l’année du bac, vous perdez automatiquement une de vos deux chances de le réussir. L’élève qui le réusit en bac+1 est un élève qui l’a préparé en terminale et qui a su tirer les leçons de son échec en terminale. Statistiquement, 55% des admis sont des élèves de terminale, et 45% des élèves de bac+1.

L’inscription aux concours, que ce soit un concours écrit ou non, passe par Parcoursup.

Deux types d’enseignants au sein de la prépa : soit des enseignants certifiés ou agrégés de l’Education Nationale. Soit des anciens élèves de Sciences Po (voire de la prépa), ayant réussi les concours et disposant du savoir et de l’expérience nécessaire. La prépa se nourrissant de la complémentarité des deux.

Les concours Sciences Po et IEP de province comptent de plus en plus de candidats, par conséquent, ils sont de plus en plus sélectifs. L’expérience des anciens comme les différents témoignages sur les forums, prouvent qu’il est quasiment impossible d’intégrer un IEP sans avoir suivi au préalable une préparation spécifique, avec des professeurs qui connaissent parfaitement les épreuves des concours. Un élève de terminale qui n’a jamais fait de culture générale ne peut maîtriser par lui-même ni la méthode, ni les savoirs.

Si vous hésitez entre une école de commerce et un IEP, sachez que ces derniers s’organisent de plus en plus comme des business school, et offrent des passerelles permettant d’intégrer assez facilement à la fin de son cursus les meilleures écoles de commerce françaises (ESSEC, HEC, ESCP, EM Lyon, Grenoble EM). L’IEP de Grenoble a mis en place un partenariat avec Grenoble EM. Sciences Po Lyon en a fait de même avec l’EM Lyon. Sciences Po Aix dispose quant à lui d’un double diplôme avec SKEMA et Audencia. Sciences Po Lille avec EDHEC.